« Zéro Gaspil’®», une démarche unique et innovante dédiée
à la lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective.

Le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires et d’entreprises crée des dépenses inutiles, alourdit la production des déchets à chaque étape, de la production à la consommation, et génère une utilisation des ressources et des pollutions dommageables pour l’environnement.

En moyenne nationale, le gaspillage alimentaire en restauration collective représente 167 g. par repas et par personne (issu d’un plateau moyen de 450 g… soit un tiers du repas).

Acteur pionnier sur ce problème depuis 2007, Mille et Un Repas a modélisé la démarche «Zéro Gaspil’®» pour réduire de manière significative le gaspillage alimentaire dans ses restaurants et harmoniser ses bonnes pratiques. «Zéro Gaspil’®» permet ainsi de passer de 167 g. … à moins de 20 g. de déchets alimentaires par convive et par repas.

« Zéro Gaspil’® » se caractérise principalement par une cuisine extrêmement qualitative, une suppression des lignes de self traditionnelles au profit de pôles de distribution disposés dans la salle et la suppression d’une assiette sur les deux (même assiette pour l’entrée et le plat chaud).

Une approche Développement Durable

Cette démarche est déployée dans 48 de nos restaurants scolaires et d’entreprises.
Mille et Un Repas s’est pleinement investi dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en développant une démarche qualitative, éducative, durable et responsable, qui vise à faire comprendre aux convives qu’il est important de ne pas gâcher la nourriture qui leur est servie, à privilégier l’économie circulaire et à optimiser les ressources énergétiques.

Un mode de distribution qui responsabilise les convives

La nouvelle organisation « Zéro Gaspil’® » consiste à laisser le convive se servir lui-même des entrées, à volonté, avant de prendre avec la même assiette un plat chaud (viande ou poisson), servi par le chef, puis de se servir lui-même en accompagnements (légumes et féculents), à volonté là aussi. Seuls dessert et fromage ne sont pas en libre-service.

La dimension anti-gaspillage alimentaire est essentielle, mais le principe de liberté éducative et alimentaire qui l’accompagne est aussi important.
Si le segment scolaire est majoritaire dans cette démarche, elle est de plus en plus souhaitée par les entreprises, administrations et institutions.

Les bénéfices sont immédiats

Les convives mangent à leur faim et selon leur appétit, la fluidité du passage au restaurant est améliorée, le plat principal est mangé chaud et la chronologie du repas est réinstallée, la convivialité est améliorée car le personnel de cuisine est présent en salle et plus derrière le self, et les gains de denrées alimentaires brutes réalisés permettent d’augmenter la qualité des produits cuisinés (volaille fermière, produits labélisés …).

Témoignage

« Je connais Mille et Un Repas depuis 2007 et nos rapports sont excellents. Le ciment de notre relation, je crois, c’est que nous partageons les mêmes valeurs et surtout une, essentielle : le respect. Respect de la qualité, respect des hommes, respect de la tradition, respect de l’environnement… Avec Mille et Un Repas, bien manger c’est aussi manger intelligent. Concrètement, cela signifie privilégier les produits locaux ainsi que les produits frais cuisinés sur place, limiter le gaspillage alimentaire et aussi faire du repas un moment de partage et d’échange. Nos élèves apprécient la qualité des repas et jouent le jeu en réduisant leurs déchets. D’ailleurs, nous avons été les premiers en 2007 à passer en “Zéro Gaspil’®” ! »

Françoise Gras, Directrice de l’Institution Saint-Pierre à Bourg-en-Bresse 

Rechercher